[...] J'ai tenu à ce qu'on vous rappelle nos engagements et notre projet sur les nouvelles constructions ou réfections de courts (ou de club house) car je suis convaincu que le redressement de notre sport passe par de meilleures conditions de jeu et il sera crucial de consacrer des moyens humains et financiers plus importants sur ce sujet. (les 4 millions actuels sont largement insuffisants et laissent place à trop de clientélisme)

Mon combat sera de convaincre, avec l'aide d'autres Ligues, la Fédération d'augmenter considérablement sa contribution.

Gilles Moretton

 

Vous pouvez également lire l'intégralité de notre programme, disponible en pdf.

Nos engagements pour le tennis en couverts
  • Mettre en œuvre le schéma directeur des infrastructures adopté par la Région et la Fédération pour la période 2018-2021
  • Établir pour chaque projet un lien étroit avec le club et avec l'accord du maître d'ouvrage le dossier de synthèse des besoins et des contraintes
  • Fournir les éléments concernant les choix techniques
  • Conseiller le maître d'ouvrage et le club pendant toutes les étapes du projet jusqu'à sa réalisation
  • Promouvoir le plan « club house » en relation étroite avec la mise en œuvre du plan « club attractif »
  • Promouvoir la terre battue en particulier pour les clubs qui disposent d'équipes d'entretien
Notre volonté de se préoccuper des infrastructures

De la qualité et du nombre de nos infrastructures dépendent étroitement l'importance et l'influence de notre sport sur le territoire.

Il faut bien constater que le tennis se pratique plus en « indoor » qu'à l'extérieur. Cette évolution est davantage justifiée pour les écoles de tennis dont le fonctionnement sous nos climats et notamment en montagne est interrompu en période hivernale.

Des inégalités fortes existent également en matière de lieux de convivialité et de confort de travail (club house) entre les grands clubs bien équipés et une majorité de clubs.